Planète Majesté – Le Feu intérieur

Origines

Constellation offerte

Gigantesques effluves des souffres primitifs

Odeurs âcres saturant l’atmosphère

Soudain un éclair luit ! Hors du cratère immense

La sombre éruption bondit comme en démence :

Adieu, le fronton grec et le temple toscan !

La flamme des vaisseaux empourpre la voilure.

La lave se répand comme une chevelure

Victor Hugo



.


g

g

g

g

g

g

.

.

Quand longtemps a grondé la bouche du Vésuve,

Quand sa lave écumant comme un vin dans la cuve,

Apparaît toute rouge au bord,

Naples s’émeut

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

Plage, mers, archipels, tout trésaille à la fois.

Les flots roulent vermeils, fumants, inexorables,

Et Naples et ses palais tremblent plus misérables,

Qu’au souffle de l’orage une feuille de bois !

Victor Hugo

g


g

g

g

Point de grâce ! Un long jet de cendre et de fumée

Grandit incessamment sur la cime enflammée


g

g

g

Chaos prodigieux ! la cendre emplit les rues.

La terre revomit des maisons disparues,

Chaque toit éperdu se heurte au toit voisin,

La mer bout dans le golfe et la plaine s’embrase,

Et les clochers géants, chancelant sur leur base,

Sonnent d’eux-mêmes le tocsin !

Victor Hugo

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g


g

g

.

g

g

g

g

g

g


Fleurs de feu

Bien des siècles depuis les siècles du Chaos,

La flamme par torrents jaillit de ce cratère,


g

g

.

.

.

.

.

g

g

g

Nul bruit n’éveille plus la cime sans échos.

Où la cendre pleuvait l’oiseau se désaltère ;


Comme un coup de tonnerre au milieu du silence,

Dans le poudroiement d’or du pollen qu’elle lance

S’épanouit la fleur des cactus embrasés.

José-Maria de HEREDIA

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

g

 .

Impressionnante réalité du chaos primitif.

Incroyable origine, esquissant déjà une évolution vers la vie…

Désormais, plus de quatre milliards d’années après le cataclysme primitif, nous pouvons jouir de la vie sur cette planète miraculeuse qui accoucha de tant de merveilles, et entre autre, de nous mêmes ! 

g

Evocation …


.


Pour parcourir les autres pages de ce site, qui ne sont rien d’autre qu’un large coup d’œil sur les merveilles fabuleuses de notre planète, cliquez ici : « ACCUEIL » puis, choisissez dans la liste…

 

%d blogueurs aiment cette page :